En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo partenaire Irstea Logo cirad Logo Montpellier Supagro Logo EMA mines Logo Europe1 logo Europe 2 Logo region

Accueil Plate-forme Régionale Eco-technologies pour les Agro-Bioprocédés

Equipements PresTi

BANC D'ESSAI PRESTI
Équipements : bancs d’essais en aspersion et goutte à goutte,… - Granulométrie en aspersion, PIV-PTV,… Divers systèmes d’irrigation sous différentes cultures et pratiques culturales, avec dispositifs de mesure de la distribution de l’eau dans le sol (humidimètre neutronique, tensiomètres, gammadensimètre…), et du statut hydrique des cultures.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Un des axes de travail de la plateforme est de développer des pratiques adaptées à un matériel, à même de répondre aux conditions climatiques et à la qualité de l’eau quelles qu’elles soient, explique Bruno Molle, chercheur au centre Irstea de Montpellier. Par exemple, on s’intéresse à la mécanique de dispersion des jets d'eau au laboratoire, puis sous l’influence du vent in situ".

L’équipe conduit des tests et recherches sur les transferts d'eau en sols irrigués. Elle développe ou aide au développement de nouvelles applications, elle a breveté  2 dispositifs:

-          un capteur (TGE=Tensiomètre à Gamme Elargie) permettant de mesurer la tension de l'eau dans le sol, même en situation de fort stress hydrique

-          un distributeur d'arrosage (DA-EU). Objectif ? Éviter le colmatage des distributeurs, causé par les particules présentes dans les eaux usées ou par le développement de biofilms.

Les travaux menés vont très loin, jusqu’à l’échelle de la goutte ! "Nous pouvons mesurer et tentons de modéliser la taille et la vitesse des gouttes produites à partir d’un jet, voir comment elles sont dispersées dans l’air et subissent les effets du vent, précise le scientifique.

L’ambition de ces travaux est bien entendu d'économiser l'eau grâce à des choix techniques : quel type d’arrosage, quel distributeur, quelle pression, quelles conditions d’application ?". 

Les connaissances acquises permettent d’envisager de nouvelles applications comme le traitement au moyen des installations d’irrigation par exemple.