En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo partenaire Irstea Logo cirad Logo Montpellier Supagro Logo EMA mines Logo Europe1 logo Europe 2 Logo region

Accueil Plate-forme Régionale Eco-technologies pour les Agro-Bioprocédés

Partenariat

Le partenariat est une pièce maîtresse de la dynamique de la plateforme , qui développe des relations fortes et durables avec la sphère socio-économique par la mise en place de collaborations avec des éco-industriels, des grands groupes internationaux, des PME, des fédérations, des centres techniques et et des collectivités territoriales.

La plate-forme interagit également  avec des structures d’interfaces telles que les instituts Carnot ou les pôles de compétitivité. Ainsi, elle a des liens privilégiés avec trois Instituts carnot, 3BCAR, IRSTEA, MINES.

Elle a des relations étroites avec trois pôles de compétitivité :

  • DERBI pour les aspects énergies renouvelables, Biomasse Energie par voie thermochimique et par voie biologique
  • AQUA-VALLEY : pôle mondial de compétitivité, pour l’évaluation et la valorisation des ressources en eau, quantitativement et qualitativement, grâce aux écotechnologies associées
  • IAR pour les aspects valorisation matière et énergétique des agro ressources, écoévaluation (Analyse du cycle de vie)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les partenaires économiques de la plateforme sont nombreux et diversifiés :  groupe Excel, Carruelle Nicolas , IFV, De Sangosse, Arvalis, CTIFL, EID méditerranée, Chambres d’agriculture de Languedoc-Roussillon, BAYER, BASF, Syngenta , Solvay/RHODIA, Saint Gobain, Teejet, Lechler, Pellenc SA • Pellenc ST • ONDALYS • FCBA • IFV • CAFSA • EXEL • ENVILYS • VEVELYS • Neotic •  Veolia •  UCCOAR, l’ADEME, l’Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de construction, VEOLIA, ANJOU RECHERCHE, ALCATEL,  F2F, MEGAPLAST, CMI- EUROPE ENVIRONNEMENT, TOTAL, HUTCHINSON, la DGA, le CEDRE, Naskéo Environnement, Valorga, Actia, Iterg, Suez Environnement, Compagnie du Vent, Ateliers d’Occitanie, Terréal, Ondalys, Envolure, CSTB, Sita, Solagro, Aquaprox, SIAAP,IFVV, Imaxio, Smartox, SAUR, BRL, SCP, RAGT, Dyneff, VERI, VERI, ENGIE, Xylowatt, CTI, Avril (Sofiproteol), Airbus, Nicollin, Valeco, Beralmar, Ferropem, Enerxyl, CMI, Bordet, Braley, Leroux & Lotz Technologies, MiniGreen Power, Green Research, Compte-R, Forest Company, IHE Delft, Copage, Canal Craponne …
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La plate-forme EcoTech-LR a conduit sur 2016 et 2017 plus de  33 projets de R&D nationaux, européens et internationaux.

A titre d'illustration, ci- dessous trois exemples de collaborations récentes :

  •  projet de R&D collaborative avec Suez Environnement (plateau Bio2E)

Dans le cadre d’une délégation de service public entre la communauté d'agglomération du Grand Narbonne et Suez Recyclage et Valorisation, un partenariat de R&D a été initié en 2015 avec le centre de recherche de Suez Environnement dans l’objectif de proposer une filière de valorisation innovante de biodéchets commerciaux (déchets alimentaires issues d'un tri à la source auprès des gros producteurs tels que cuisines centrales, marchés, grandes surfaces commerciales...). L’objectif de cette collaboration est de proposer une nouvelle filière de valorisation intégrant la méthanisation et adaptée aux contraintes des gisements des déchets locaux.  L’enjeu final du projet est de générer des données et des connaissances qui orienteront la décision de la conception et la construction d’une unité de digestion territoriale par voie sèche de déchets organiques collectés sélectivement sur la zone géographique du Grand Narbonne (3500T/an). De plus, grâce au lien étroit noué avec le CIRSEE, Suez a décidé courant 2016 d’implanter à Narbonne un laboratoire de recherche « BioResource Lab » dédié à la valorisation des déchets organiques, pour profiter des interactions académiques avec le LBE. Avant la construction de ce laboratoire fin 2018, le LBE héberge depuis février 2016 un ingénieur du CIRSEE et deux doctorants Cifre

  • Collaboration Plateau Bio2E/ Plateau Reducpol/ Plateau PReSTI : Réutilisation de l’eau usée traitée en irrigation (projet R&D Irri-Alt’Eau à Gruissan, projet de plateforme Reuse à Murviel-les Montpellier).  

Le projet R&D Irri-Alt’Eau (2013-2016) vise à développer une pratique raisonnée, durable et économiquement viable de l’irrigation en goutte à goutte de la vigne avec des eaux recyclées provenant d’une ressource alternative : les stations d’épuration. Les eaux sont traitées  par des procédés épuratoires urbains existants (station d’épuration de Narbonne Plage), ils sont complétés par un traitement tertiaire spécialement conçu et construit pour cet usage, permettant de garantir la qualité requise aux points d'usage irrigation. Les partenaires de ce projet sont : Véolia Eau région Méditerranée  qui coordonne le projet, Aquadoc, spécialiste des systèmes d’irrigation, SCV La Cave de Gruissan (assisté de Coop de France Languedoc Roussillon), l’Inra avec l’unité expérimentale Pech Rouge et le Laboratoire de biotechnologie de l’environnement (LBE) de Narbonne, et la communauté d'agglomération du Grand Narbonne. Ce projet est mené à plusieurs échelles, depuis les parcelles expérimentales de 1,5 ha (site de Pech Rouge), puis 10-30  ha (cave coopérative de Gruissan), jusqu'au déploiement progressif à l'échelle du vignoble de Gruissan (150 à 200 ha projetés à terme), puis de plusieurs vignobles (Régions Languedoc Roussillon et Provence Alpes Côte d’Azur) avec décision go/no go à chaque étape. Les premiers résultats ont montré qu’il n’y pas de différence dans le sol, la nappe phréatique,  la plante et dans la composition de la récolte et du vin entre vignes irriguées avec des eaux usées traitées ou eau agricole ou eau potable. Le Consortium du projet R&D Irri-Alt’Eau a confié à l’INRA, la constitution d’un Observatoire dit "Irri-Alt’Eau" sur l’Unité Expérimentale de Pech Rouge – INRA Gruissan, afin de poursuivre les campagnes d'irrigation avec des eaux de qualité et quantité maitrisées issues du  prototype de traitement tertiaire mis  au point lors du projet. Il s’agit ici de poursuivre l'acquisition de données, de références, pour mieux comprendre les interactions eau-sol-plante, apprécier les risques et assurer la pérennité de la pratique. 

  •  le projet Gazeotherm (plateau BioFuel)

La biomasse est une ressource variée, dispersée, et dont la disponibilité est saisonnière. Les résidus végétaux, généralement traités comme des déchets, sont collectés et acheminés vers des centres de traitement à grande échelle. Ce mode de gestion entraine des coûts logistiques élevés et ne se prête pas à une valorisation énergétique efficiente de la ressource. A l’inverse, une gestion décentralisée, avec une valorisation locale de la biomasse pour satisfaire des besoins énergétiques locaux, serait beaucoup plus rationnelle et efficiente. Améliorer la flexibilité des procédés vis-à-vis de la ressource est donc un verrou majeur à lever pour assurer un fonctionnement continu et la rentabilité économique des procédés. Grâce au partenariat entre l’entreprise Mini Green Power et l’unité de recherche BioWooEB du CIRAD et le soutien de l’ADEME, le projet GAZEOTHERM a pour objectif global de concevoir et tester une unité de valorisation d’une large gamme de résidus végétaux permettant de répondre aux besoins énergétiques locaux (chaleur et électricité).

Voir aussi

Le dernier compte-rendu d'activité 2016 2017 détaille les dernières actions ayant eu un impact direct ou indirect sur l’activité économique : nouveaux brevets, projets contractualisés, hébergements, prestations de service...